Accompagnement Psycho

Partir à la redécouverte de Soi !

Qu’est ce que la psychologie positive ?

Il s’agit d’une science qui étudie ce qui rend la vie plus satisfaisante. Comme toute science, cette démarche requiert de tester des théories pour en tirer des évidences et des conclusions scientifiques. Elle se base sur des faits réels, sur des résultats observés à travers différentes études réalisées au cours des 20 dernières années. Elle utilise de nombres outils et questionnaires pour analyser les différents piliers qui la composent.

« Il y a deux stratégies complémentaires pour améliorer la conditions humaines. Une consiste à soulager, à libérer ce qui ne va pas, l’autre est de renforcer ce qui est positif » Seligman

La question suivante est donc la clé de la psychologie positive:

QU’EST CE QUI VA BIEN CHEZ VOUS ?

Il s’agit alors d’apprendre comment construire une vie plus satisfaisante, où la dépression (le stress, l’anxiété chroniques, les TOC…) aurait de moins en moins de place. En cela, la psychologie positive aborde les problématiques psychiques à l’inverse de nombreuses autres approches : ce n’est pas la disparition du problème qui permet une meilleure satisfaction de vie, c’est la construction d’une vie plus satisfaisante qui réduit les problématiques psychologiques.

Au-delà des troubles plus « classiques » (dépression, TOC, anxiété, phobies, difficultés relationnelles, états post-traumatiques…), les consultations « positives » s’adressent aussi aux personnes qui ne sont pas satisfaites de leur vie, mais qui hésitent à consulter, faute de « gros problème » identifié, avec l’idée fausse : « il y a pire que moi, je ne vais pas faire perdre son temps au psy ».

Exemples de thématiques travaillées en séances :

  • Réfléchir aux sens et valeurs de son existence et s’y engager
  • Améliorer son bien-être par la culture des émotions positives et la compréhension de leur utilité dans la résistance au stress, la gestion de problèmes, la créativité…
  • Apprendre à connaître ses forces de personnalité et à mieux les mettre en pratique
  • Aller progressivement vers de petits changements anodins qui ont des impacts importants
  • Approfondir ses habiletés relationnelles
  • Modifier ses perceptions sur les autres, sur le monde, et en retirer plus d’auto-efficacité et de sérénité

La psychologie positive est donc une approche qui peut parler à chacun, qu’on se trouve en période de mal être psychique, ou que l’on souhaite simplement améliorer sa vie. Il s’agit d’une autre manière d’aider les personnes à prendre en main leurs difficultés, à évoluer et surtout à s’épanouir. Au-delà des aspects thérapeutiques, la psychologie positive est une philosophie de vie qui permet d’être plus satisfait du quotidien, et d’aller progressivement vers les changements importants pour soi.

Entreprendre un coaching demande un engagement personnel et un vrai travail intérieur.
Cela demande donc une prise de responsabilité et un investissement personnel. 
Il n’y a pas de formule magique, chaque personne part à la découverte d’elle-même afin de trouver ses propres ressources.
Je l’accompagne avec des outils issus de la méditation de pleine conscience, de la psychologie positive, de l’intelligence émotionnelle…

Le tarif des consultations est de 45€ pour environ 1h30 d’accompagnement  à mon cabinet ou en extérieur dans un lieu calme. 

Concernant la première séance : Lors de la première séance nous étudierons ensemble votre demande afin de voir si je peux répondre à vos attentes pour les rencontres à venir et comment je peux m’adapter à vous. La première consultation est facturée car elle est très importante, c’est elle qui détermine la suite de l’accompagnement, elle constitue un travail d’évaluation de votre situation. Il s’agira d’un entretien de premier contact où nous ferons connaissance pour installer une atmosphère de confiance. L’important est que vous vous sentiez à l’aise. 

Coin Lecture:

  • « Contrairement à ce qui a souvent été dit et écrit, la psychologie positive ne consiste pas à « positiver » en essayant de voir la pauvreté, la maladie, la violence et autres souffrances sous un jour plaisant. Il s’agit encore moins de la « pensée positive » promue par des ouvrages populaires dénués de tout fondement scientifique, comme Le secret de Rhonda Byrne qui proclame qu’il suffit de souhaiter fortement quelque chose de « positif » pour que cela se produise. Il est clair que l’Univers n’est pas à la disposition de notre psychisme et ne constitue pas un catalogue sur lequel nous pourrions commander tout ce qui est censé satisfaire nos désirs et nos caprices. La psychologie positive, pour sa part, est un domaine de recherche scientifique qui s’est donné pour but d’étudier et de renforcer les émotions positives, celles qui nous permettent de devenir de meilleurs êtres humains, tout en éprouvant une plus grande joie de vivre. » – Matthieu Ricard – Moine bouddhiste auteur et photographe
  • « Les émotions positives ouvrent l’esprit et élargissent la palette des pensées et des actions […] Elles engendrent des comportements flexibles, accueillants, créateurs et réceptifs. » Le développement de ce type d’émotions présente un avantage évolutif dans la mesure où il nous aide à élargir notre univers intellectuel et affectif, à nous ouvrir à de nouvelles idées et expériences. Les émotions positives telles que la joie, le contentement, la gratitude, l’émerveillement, l’enthousiasme, l’inspiration et l’amour sont bien plus qu’une absence d’émotions négatives. Cette dimension supplémentaire ne se réduit pas à une simple neutralité de l’esprit : elle est source de profondes satisfactions. À l’inverse de la dépression, qui provoque généralement une plongée en vrille, les émotions positives engendrent une spirale ascendante : « Elles construisent la force d’âme et influencent la façon de gérer l’adversité, » Barbara Fredrickson ouvrage, Love 2.0 , pionnières de la psychologie positive


Certification agréée par l’organismes international: IPHM, Centre of CPF excellence, CMA (Association médecine complémentaire)

Conformément à la loi du 30 avril 1946, et au décret n° 60669 du 4 juillet 1960 article L 489 du Code de Santé Publique, ainsi qu’à l’arrêté du 8 octobre 1996, il ne s’agit nullement de soins médicaux ou de kinésithérapie, mais de techniques de bien-être par la relaxation physique et la détente libératrices de stress.

%d blogueurs aiment cette page :